Voltaire

  • SaT dédicace chez Detrad le 22 décembre...

    cover Les Fourmis MaçonniquesSaT est caricaturiste et franc-maçon. Il a mis en scène ses frangins et leurs petits travers par le biais de sympathiques Fourmis Maçonniques. Au départ, les bestioles hantaient uniquement son blog sur le Web.  

    Puis, ce Strasbourgeois a croisé sur la toile un Bruxellois, Jiri Pragman, webmestre du désormais incontournable blog maçonnique www.hiram.be et directeur des collections Hiram et Carnets d'Hiram chez l'éditeur Memogrames. De cette rencontre, est née l'idée d'un album rempli de fourmis maçonniques…

    L'ouvrage est paru en octobre 2007 et connaît un beau succès, tant en Belgique (où SaT est venu récemment le dédicacer à l'occasion d'un week-end maçonnique interobédiences) qu'en France. C'est ainsi que le public parisien pourra rencontrer le Strasbourgeois édité à Bruxelles le 22 décembre prochain, de 14 à 19h.00 à la librairie Detrad, rue Cadet.

     

    Les fourmis maçonniques - illustration pour blog

  • BELI : un film dédié aux enfants des rues

    BeliJean-Christophe Ryckmans, le fondateur-directeur de l'ong CPCS à Katmandou et auteur du poignant témoignage paru chez Memogrames en avril 2007, L'Espoir au Bout de la Rue, sera bientôt en Belgique. Jean-Christophe profitera de ce séjour en Belgique pour nous présenter Beli, un film poignant sur la vie des enfants des rues au Népal, joué par les enfants de CPCS et des acteurs professionnels. Le film sera projeté en première vision européenne le dimanche 9 décembre 2007, à 16h.00, en la Salle du Collège Saint-Pierre à Uccle (205 av. Coghen / tram 4 et 92, arrêt Héros), au profit des enfants de CPCS*. Le livre L'Espoir au bout de la rue y sera en vente et Jean-Christophe Ryckmans se fera bien évidemment un plaisir de vous le dédicacer.

    en_train_de_dormirBeli est l’histoire d’une jeune fille népalaise, livrée à elle-même dans les rues de Katmandou. Confrontée aux multiples dangers qu’implique une telle vie (drogue, violence, abus en tous genres, exclusion sociale, etc.), elle peine à entrevoir un avenir. Beli s’interroge très vite sur le sort de tous les enfants qu’elle rencontre en rue et qui, une fois passé  le cap des 16-17 ans, sombreront probablement dans la délinquance, la drogue, finiront en prison ou, pire, décéderont avant même d’avoir atteint l’âge adulte. Comment ces enfants peuvent-ils imaginer qu’il existe un autre chemin que la rue, quand ils doivent amortir jour après jour l’indifférence, la haine et l’agressivité que la société leur témoigne ? Et si d’aventure une solution se dessinait, comment imaginer quitter cette rue, devenue avec les années leur seule maison, le seul point d’attache ? Pourquoi vouloir rejoindre le monde des grands dès l’instant où ce monde n’a manifesté à leur égard qu’hostilité et mépris ? Le choix d’une liberté à risques n’est-il pas préférable ?  C’est ce que tente de nous dire le film, épuré et tellement vrai…

    * Le droit d'entrée est fixé à 8 € (5 € pour les étudiants) – la réservation est souhaitée par virement sur le compte de CPCS International : 734-0107571-07 (avec « Beli » en communication).