Voltaire

  • La révolution vers une nouvelle civilisation : L'UNIVERSALISME

     couverture Universalisme.jpgA l'occasion de la Foire du Livre, paraît, dans la collection Hélios, l'essai du philosophe ostendais André Heymans, La Révolution pour une nouvelle civilisation : L'UNIVERSALISMEUne réflexion audacieuse et innovante, à contre-courant et probablement "blasphématoire" aux yeux des intolérants détenteurs de La Vérité. Une proposition alternative pour un futur serein de l'espèce humaine et de notre planète... Un livre à découvrir dès le 17 février sur le stand Memogrames à la Foire du Livre de Bruxelles et, dès le 22 février, chez les bons libraires.

    Présentation : L'humanité se trouve actuellement dans un état de crise. La débâcle financière de septembre 2008 fut la plus funeste depuis 1929. Malgré l'intention de plusieurs chefs d'État de réformer le système bancaire, presque rien n'a été entrepris. Le réchauffement de la Terre, dû à l'émission intense des gaz à effet de serre, provoque d'énormes incendies de forêts ou des pluies diluviennes, faisant des victimes par milliers. D'autres conséquences en sont une désertification galopante, l'assèchement de mers, lacs et fleuves, la disparition de centaines d'espèces animales et florales, la fonte des calottes glaciaires. La surpopulation humaine qui augmentera encore par millions de créatures, accentue dramatiquement la situation à tel point que la consommation épuise en huit mois ce que notre planète ne peut produire qu'en douze. Il s'ensuit que chaque année des milliards de personnes meurent de faim et de manque d'eau potable, tandis qu'en plus, des millions sont privés d'un logement décent, de soins médicaux, d'instruction, d'emploi. En même temps, des sommes vertigineuses sont consacrées aux armements. Des conflits s'éternisent, en Palestine, en Afghanistan. Des attentats réguliers déstabilisent l'Irak, le Pakistan, la Somalie. Le terrorisme s'est répandu avec l'emploi de l'arme la plus inhumaine, les kamikazes. Les religions monothéistes continuent à se proclamer porteuses de la Vérité qui, entre elles, apparaît inconciliable et en opposition avec les certitudes scientifiques. Il y a un manque flagrant de repères pour guider vers des solutions raisonnables.

       L'humanité est arrivée à une croisée de chemins. Ou bien, elle persévèrera avec les mêmes erreurs qui ne pourront qu'empirer. Dans ce cas, irrévocablement elle signera sa déchéance et sa disparition par des guerres infâmes pour satisfaire des appétits de puissance et des besoins énergétiques et alimentaires de plus en plus pressants. Ou bien, l'humanité s'ouvrira à une toute autre perception de ses valeurs, tournant résolument le dos aux égarements gravissimes qu'elle commet actuellement sans arrêt.

       Le présent ouvrage expose les principes qui sont à la base de l'existence, et démontre sur quels fondements le futur est à construire. L'humanité est appelée à une révolution sur elle-même.

       Une nouvelle civilisation s'affirmera, d'une hauteur de vue et d'une splendeur encore jamais atteintes. Elle assurera le bonheur pour le plus grand nombre. L'humanité arpentera des chemins lumineux.

    photo Heymans.jpgL'Auteur : Étudiant à l'université de Gand, André Heymans obtint successivement, avec grande distinction, les diplômes de licencié en philosophie et de docteur en droit. Il s'inscrivit ensuite, pendant 38 ans, au barreau de Bruges. Il le quitta pour se consacrer depuis une vingtaine d'années à des travaux de réflexion sur la condition humaine. Il a toujours habité Ostende, sa ville natale, ce qui lui permet de contempler chaque jour l'immensité des flots avec leur appel vers l'infini. Respectueux des deux langues nationales, bilingue, il rédige ses écrits philosophiques de préférence en français. Le présent essai est son troisième ouvrage.

     André Heymans sera présent sur le stand Memogrames à la Foire du Livre de Bruxelles pour dédicacer son ouv rage le vendredi 18, le samedi 19 et le lundi 21 février (cfr. article relatif à la Foire de Bruxelles). Il sera à Paris sur le stand Belgique Wallonie-Bruxelles les 18 et 19 mars (heures encore à préciser)