Voltaire

POURQUOI LA TOUR DE SAINTE-WAUDRU...

LES MONTOIS VONT ADORER…

MEMOGRAMES - cover Yannart - L'épée de l'empereur.jpg   Le Montois Philippe Yannart, amoureux de sa cité, collectionneur invétéré et historien local avisé, signait, en 2014, deux belles études documentaires, Mons avant la Grande Guerre, publiée par l’association des Montois Cayaux, et Mons, la Septième Porte, chez Memogrames. A l’occasion du bicentenaire de la bataille de Waterloo, il renouait avec le genre romanesque, déjà pratiqué en 2012, et nous proposait L’Epée de l’Empereur, superbe intrigue avec Mons pour décor et les anciens de la Grande Armée pour héros.  

MEMOGRAMES - YANNART - Pourquoi la tour de Sainte Waudru - cover.jpg   Il réitère sa démarche avec Pourquoi la Tour de Sainte-Waudru, une fiction surprenante et originale, comme à l’accoutumée, qui tiendra les Montois en haleine. Un jeune architecte est chargé de superviser la restauration de la collègiale. Consciencieux, il se documente sur le passé de l’édifice, les diverses phases de sa construction. Mais il se heurte à des forces occultes, hostiles à ses investigations. Au fil de l’intrigue, l’auteur nous documente abondamment sur l’histoire de la prestigieuse collégiale, nous en fournit des descriptions détaillées, nous entraîne dans les combles de Sainte-Waudru avec un talent de conteur qui donne le vertige. Et ses héros déchiffrent pour nous une multitude de témoignages, de registres et autres documents indispensables à comprendre pourquoi on n’a jamais vu le bout de la tour de Sainte-Waudru… La jeune historienne de l’art dont l’architecte est tombé éperdument amoureux va-t-elle l’aider à percer le secret des mystérieux souterrains dont le sous-sol de Sainte-Waudru est truffé ou va-t-elle le dissuader d’aller trop loin dans ses investigations ? Le secret de la tour inachevée se trouve-t-il là... ? 

Philippe YANNART, Pourquoi la Tour de Saint-Waudru... - roman - coll. Imhotep - 224 pp. format B5 - Edition ordinaire brochée : 20 € - Edition de luxe reliée : 22 € - disponible à partir du 1er novembre. En souscription jusqu'au 31 octobre = l'édition de luxe au prix de l'édition ordinaire, soit 20 € au lieu de 22 €, livraison dans le bureau ou point Bpost le plus proche de votre domicile ou à la maison. cfr. conditions en lisant la suite de l'article 

UN PEU PLUS…

    La première tranche de travaux de rénovation de la collégiale Sainte-Waudru à Mons, bien que délicate, est une réussite. Maintenant que les subsides sont accordés, la deuxième peut commencer. L’expérience acquise peut augurer d’un nouveau succès.

   En acceptant d’examiner pourquoi un des deux piliers de la chapelle paroissiale, intégrée au majestueux édifice, a tendance à s’enfoncer, Xavier, le jeune architecte, ne se doute pas de ce qu’il va découvrir. Pour commencer, il a besoin de connaître la nature du sous-sol et la manière dont avait été construit ce gigantesque édifice. Il append son histoire, découvre ses secrets, aussi bien au niveau des combles qu’à celui des cryptes noyées, il est même confronté à des esprits, mais, comme il ne doit rien laisser au hasard avant de décider une intervention lourde, il lui faut tout analyser. C’est au cours de ses démarches, qu’il est amené à rencontrer une jeune historienne de l’art dont il tombe sur le champ éperdument amoureux.

Le plus étrange, c’est qu’au fur et à mesure de ses recherches, il réalise que, chaque fois que des travaux ont été entrepris aux environs de l’extrémité ouest de la collégiale, que ce soit lors des diverses tentatives d’édification de la tour, de la construction des grands escaliers successifs, ou le percement d’une nouvelle voirie à proximité, de mystérieuses difficultés sont survenues, qui ont contrarié l’avancement des chantiers, jusqu’à le faire abandonner définitivement, en ce qui concerne la tour, justifiant ainsi l’adage populaire : « C’est comme la tour de Sainte-Waudru, on n’en verra jamais le bout ».

   Son problème d’affaissement y est-il lié ? La solution de l’énigme vient finalement de sa partenaire qui, après lui avoir conté par le détail la genèse de la ville de Mons et les origines du chapitre noble de Sainte-Waudru, lui avoue sa propre appartenance philosophique peu banale et la cause de toutes ces difficultés.

L’AUTEUR : Ingénieur en sciences nautiques et lieutenant au long cour sur les navires de plusieurs compagnies maritimes, le Montois Philippe Yannart a parcouru les océans de 1969 à 1976 avant d’embrasser le métier de négociant en bois et de s’impliquer dans l’entreprise familiale, puis de créer sa propre entreprise, spécialisée dans les portes d’intérieur. Amoureux avéré de Mons, sa ville natale, et féru d’histoire, il est membre du Cercle archéologique de Mons, de la Maison de la Mémoire, de l’association « Sauvegarde et Avenir de Mons, ainsi qu’administrateur des Montois Cayaux. Infatigable, il cumule les articles, les notices historiques, les conférences et les livres sur l’histoire de sa ville : Mons en Images à la Belle Epoque, en 1983, Mons, moi je connais !, en 1986, Le Secret du Gouverneur de Mons, en 2012, A Mons avant la Grande Guerre et Mons, la septième Porte*, en 2014, L’Epée de l’Empereur*, en 2015.

MODALITES PRATIQUES POUR SE PROCURER LE LIVRE…

   Le livre sera disponible en édition ordinaire brochée début novembre dans les meilleures librairies montoises et boraines, chez Mons où Venir et à l’Office du Tourisme. Lors de Mon’s Livre, les 26 et 27 novembre, il sera en vente sur le stand Memogrames dans la version ordinaire brochée, mais aussi dans une édition de luxe sous couverture cartonnée. Evidemment, Philippe Yannart sera présent, en dédicace, durant les deux jours.

   La solution fûtée, la souscription… avant le 1er novembre, impérativement ! Il est également possible de commander Pourquoi la Tour de Sainte-Waudru… en souscription, en édition de luxe, mais au prix de l’édition ordinaire ! Il suffit de cliquer sur le lien ci-dessous pour télécharger le formulaire de souscription… à copier/coller pour nous le retourner par mail (Memogrames@yahoo.fr), à imprimer pour nous le renvoyer par voie postale (Memogrames - 65, chaussée de Nivelles - 7181 Arquennes) ou par télécopieur (067/63.70.87). Après l’avoir dûment complété, évidemment ! Attention, seul le virement de la somme due sur le compte de Memogrames garantit ce privilège de la souscription.

Roman Yannart 2016 - offre promotionnelle.pdf

 

 

Les commentaires sont fermés.