Voltaire

  • OCTOBRE 1917 ET LA BELGIQUE

     MEMOGRAMES - C.RENARD - Octobre 1917 et le mouvement ouvrier.jpg  Quel fut l’impact de la Révolution russe d’octobre 1917 sur le mouvement ouvrier belge ? En 1967, à l’occasion du 50e anniversaire de ce que l’écrivain américain John Reed qualifiait de « dix jours qui ébranlèrent le monde », Claude Renard avait publié une étude intitulée Octobre 1917 et le mouvement ouvrier belge. A l’occasion du centenaire de cette révolution prolétarienne, le CarcoB (centre d’études des Archives communistes en Belgique) et les éditions Memogrames ont choisi de rééditer cet ouvrage. Largement enrichi d’une multitude de documents et photographies, le livre est proposé dans un format 22 x 22 cm et compte 160 pages. Il est proposé au prix de 19,00 € et sera présenté en avant-première au Festival du Livre de Charleroi, les 6 et 7 mai, sur le stand des éditions Memogrames.

        Octobre 1917 et le Mouvement ouvrier belge demeure l’étude incontournable pour qui veut aborder l’impact de la révolution bolchévique de 1917 sur le mouvement ouvrier belge. De longue date introuvable hormis sur les rayons de quelques bibliothèques spécialisées, il était temps de le remettre à la portée du grand public, justement à l’occasion du centenaire de cette révolution.

       Ce livre est aussi une source historique précieuse, un témoignage de la manière dont un communiste belge, en 1967, ressentait le cinquantième anniversaire de la révolution russe, dans un contexte où le monde était bipolaire et où il fallait choisir son camp. Les Etats-Unis menaient la guerre au Vietnam, la Belgique officielle était l’alliée des dictatures de Salazar au Portugal, de Franco en Espagne et des colonels en Grèce, ainsi que du régime d’apartheid de l’Afrique du sud. Le PCB avait rompu avec le stalinisme, retiré la dictature du prolétariat de ses statuts et cessé de s’autoproclamer avant-garde de la classe ouvrière. Bien implantés dans la FGTB, les communistes belges venaient d’engranger des succès électoraux, malgré une dissidence maoïste. Tout cela est sous-jacent dans l’écriture de ce livre, dont l’auteur assure une postface contemporaine avec le recul et la lucidité d’un homme de 90 ans, tandis que la préface est due à la plume de Jean Puissant, professeur d’histoire honoraire ULB, grand spécialiste du mouvement ouvrier belge.

     

    L'auteur : Claude Renard, né en 1926, a eu une carrière politique bien remplie : propagandiste, journaliste, conseiller communal à Tournai, sénateur, vice-président du PCB, puis, en 1983, président de l’aile wallonne et francophone du parti communiste fédéralisé.

    Il était secrétaire de la Fondation Joseph Jacquemotte quand il écrivit la Révolution de 1917 et le mouvement ouvrier belge à l’occasion du 50e anniversaire de la Révolution d’octobre. On lui devait déjà une Conquête du suffrage universel en Belgique, un classique désormais largement cité dans les bibliographies des historiens.

       En sa qualité de journaliste au Drapeau rouge et de rédacteur aux Cahiers marxistes, il rédigea une multitude d’articles. Il est également l’auteur de nombreuses brochures politiques.

       Son goût pour l’histoire l’a amené à soutenir le CArCoB dès sa création et à publier Récit des temps hitlériens, témoignages des rescapés des camps. Claude Renard est aussi connu comme poète et romancier (Un Moment de Lucidité, éd. Memogrames 2010).

    Claude RENARD, Octobre 1917 et le Mouvement ouvrier belge
    Genre : monographie - Collection : Hélios - Parution : 1er mai 2017 - Prix TTC : 19,00 €
    Format : 22 x 22 cm – 160 pages - ISBN : 978-2-930698- 44-1 - EAN : 9782930698441

    Une coédition du CarcoB et des éditions Memogrames.

     

  • LES MENTEURS AU POUVOIR...

    Semal-Poléthique-cover.jpg   Un Brexit acquis à coup de mensonges, un président démoniaque à la tête des USA tweetant des contre-vérités à longueur de semaines, des emplois d’assistants parlementaires et des réunions de conseils d’administration fictifs, un dictateur turc réprimant l’opposition à coup d’allégations non-fondées, des frontières-barbelés au cœur de l’Europe face à d’improbables invasions, la haine de l’étranger inoculée par des informations totalement erronées,… La gouvernance par mensonges deviendrait-elle la norme ?

       S’interrogeant à ce propos, Jean Semal a rédigé un bref essai intitulé Poléthique et Post-Vérité – L’art du mensonge immédiat et de la vérité différée chez les gouvernants, à paraître chez Memogrames début mai (128 pages, format B6, 13,00 €, ISBN 978-2-930698-43-4).

       Ce livre sera présenté en avant-première au Festival du Livre de Charleroi, les 6 et 7 mai. Jean Semal donnera par ailleurs une conférence le vendredi 26 mai à Seneffe, à l’invitation de la Maison de la Laïcité, sur le thème LA GOUVERNANCE PAR MENSONGE IMMEDIAT ET VERITE DIFFEREE : Et l’éthique politique dans tout cela ? (26 mai, à 20h.00 – à la Rotonde – Centre de l’Eau – rue du Canal, 8 – Seneffe)

    Le Livre : Le concept de vérité a pris un coup de vieux ces derniers temps. Les réseaux sociaux ont créé un espace où vérité et mensonge, faits et rumeurs, coexistent sur le même pied. Les fausses informations sont rapidement partagées le long des cascades informatiques. Peu importe la vérité d'une information, pourvu qu'elle soit copiée. Le nivellement par le bas du paysage informatique libère dès lors des torrents de sexisme et de racisme. Quant aux événements de grande ampleur comme le Brexit et l'élection de Donald Trump à la présidence des USA, ils ont témoigné d'un populisme croissant qui s'oppose aux élites, à l'autorité et aux institutions.

       Certes, la Vérité avec V dans un monde complexe sera toujours teintée de subjectivité. Les campagnes politiques actuelles se gagnent par l'émotion et non par la démonstration. Les "faits" ne sont bien souvent que des points de vue fondés sur des croyances alimentant une démocrature post-vérité et post-factuelle. Mentir, mentir et éventuellement rectifier ensuite. Promettre, promettre et éventuellement se défausser sur les adversaires de l'insuccès qui s'en suit.

       Le présent ouvrage développe une recherche des dénis démagogiques qui ont conduit à l'élection de Donald Trump et au Brexit, mais aussi aux scandales du Pénélogate en France ou de Publifin en Belgique. Il propose par ailleurs des pistes de réflexion pour refonder un espace européen libéré de la dictature du profitariat et qui restitue sa valeur au vrai, au beau et au juste pour éclairer l'avenir de l'Homo humanus fraternalis

    author Jean semal - page 4 of cover.jpgL’auteur : Docteur en sciences agronomiques, vice-recteur et doyen honoraires de la Faculté des sciences agronomiques de Gembloux, Jean Semal est né en 1928 dans une maisonnette sise en territoire flamand, mué francophone en 1963 suite à un “glissement” de la frontière linguistique en Belgique. Ce métissage originel fut renforcé par des séjours professionnels aux USA et au Canada et de nombreux voyages en Asie et en Afrique, qui l’ont éclairé sur l’unicité planétaire du genre humain dans la grande diversité des cultures. Jean Semal reste, à 89 ans, vigilant face à l’actualité du monde et se montre sans pitié pour les faussaires, manipulateurs et autres profiteurs qui prétendent nous gouverner à coup de mensonges immédiats et de vérités différées. En 2015, il a publié chez Memogrames La R(ê)volution perhumaniste : une Eutopie d’avenir. Poursuivant sa recherche de l’Homo humanus fraternalis, il nous revient avec le présent essai-pamphlet.