Voltaire

1914-1918

  • 91 ans après la fin de la Première Guerre mondiale...

    La Grande Guerre des Soignants

    Médecins, Infirmières et Brancardiers en 1914-1918

    Le livre du Docteur Patrick Loodts et d'Isabelle Masson-Loodts, paru en janvier 2009, est toujours disponible auprès des bonnes librairies, dans divers musées dédiés au conflit de 1914-1918 ou à l'histoire militaire, ainsi qu'en direct auprès de Memogrames. Votre libraire peut vous le commander via Memogrames en Belgique et Soleils diffusion en France. Pour un achat futé en direct auprès de l'éditeur (formule réservée aux lecteurs belges), adressez-nous un mail  à memogrames@yahoo.fr avec vos coordonnées et la confirmation explicite de votre commande. Le livre vous sera expédié au prix public de 32 €, sans supplément pour les frais d'envoi.

      grandeguerre pour webAvec plus de 9 millions de morts et de 23 millions de blessés, la « Grande Guerre » restera dans l’Histoire comme un de ses événements les plus meurtriers. Si le premier conflit mondial se termina en 1918 sur un bilan humain désastreux, c’est qu’à la violence des combats s’ajouta l’usage de nouvelles armes : les gaz et obus furent à l’origine de nombreux morts mais aussi de graves séquelles physiques et de profonds traumatismes psychologiques…

       Au début de la guerre, les services de santé de l’armée belge se révélèrent insuffisamment préparés à l’afflux des blessés provoqué par cette guerre que l’on comparera volontiers à une boucherie. Pour venir en aide aux gazés, gueules cassées, et autres traumatisés de guerre, des hommes et des femmes retroussèrent leurs manches : des instituteurs deviendront brancardiers, des épouses et des mères se feront infirmières, des curés et des sœurs ne se contentèrent plus de prier pour les hommes mais travailleront à soigner leurs corps mutilés…

       La Médecine connut durant cette période de nombreux progrès, tant techniques que dans l’organisation des services de santé sur le front ou dans la formation des infirmières.  Les femmes, en particulier, jouèrent un rôle capital dans cette évolution, et gagnèrent par là même les premiers pas d’une autonomie et d’une liberté qui ne cessera plus de grandir ensuite.  Les noms de l’infirmière Edith Cavell ou d’Elisabeth de Belgique, la Reine Infirmière, s’inscri-vent en bonne place dans la mémoire collective, auprès de ceux du Docteur Depage, fondateur de l’Hôpital de l’Océan, ou du Britannique Docteur Chavasse, dont le courage fut récompensé d’une double Victoria Cross… D’autres noms, nombreux, ont sombré dans l’oubli : le propos de cet ouvrage est de les remettre en lumière. Au travers de cette recherche sur les médecins, infirmiers et brancardiers de la première guerre mondiale, la petite histoire, celle des hommes et des femmes, de leurs familles, de leurs amours, de leurs idéaux et souffrances, rejoint la grande Histoire, celle de l’Humanité, de ses folies, violences et vicissitudes, mais aussi de son courage et de son formidable potentiel à se mobiliser pour soigner et apaiser les souffrances.

  • LA Grande Guerre des Soignants

    Le Journal du Médecin en parle...

       Après plusieurs interviews du Docteur Patrick Loodts et sa fille Isabelle, co-auteurs de l’essai historique La Grande Guerre des Soignants, en radio (RTBF La Première) dans les semaines qui suivaient la parution du livre, ainsi que plusieurs articles dans la presse quotidienne, c’est au bimestriel des seniors Plus Magazine (N) de mai-juin) de consacrer un coup de cœur à cet ouvrage de 576 pages dédiés aux médecins, infirmières et brancardiers impliqués dans le conflit de 1914-1918. Parallèlement, Le Journal du Médecin (bi-hebdomadaire réservé aux médecins généralistes et spécialistes) du 8 mai dédie une page entière au sujet : sous le titre Soigner au cœur de la guerre, le docteur Philippe Caspar écrit notamment : « La première guerre mondiale fut totale, les états belligérants jetant toutes leurs ressources humaines, industrielles, scientifiques – l’inventeur des gaz de combat, Fritz Habler, n’obtint-il pas le Prix Nobel de chimie ? – dans le conflit. La littérature est considérable. Assez curieusement toutefois, l’engagement des services de santé dans ce conflit a rarement été étudié.

       Médecins, infirmières et brancardiers furent pourtant de tous les champs de bataille. La Belgique n’échappa pas à cette mobilisation. Coup de projecteur sur le livre extrêmement bien documenté de Patrick Loodts et Isabelle Masson-Loodts, La Grande Guerre des Soignants (…) »

       Évidemment, ce livre n’exige pas d’être médecin ou personnel soignant pour être lu. Quiconque s’intéresse au conflit de 1914-1918 et aux conditions de vie des hommes et des femmes qui y prirent part d’une façon ou d’une autre y trouvera son compte. Pour une présentation plus détail de ce livre, cliquez sur sa couverture dans la colonne de gauche du présent écran (rubrique « catalogue en ligne »).

       Paru en janvier 2009 dans la collection Arès de Memogrames (collection dédiée à la mémoire des temps de guerre), cet ouvrage est disponible au prix de 32 € chez de nombreux libraires, essentiellement en Belgique ou peut y être commandé (en France, précisez au libraire que notre diffuseur/distributeur est Soleils Diffusion, 23, rue de Fleurus – 75006 Paris). Il est également en vente à la boutique du Musée Royal de l’Armée et d’Histoire militaire, Parc du Cinquantenaire, à Bruxelles ou encore à celle du Mémorial de Verdun. Enfin, vous pouvez nous le commander directement via un mail à memogrames@yahoo.fr . Le livre vous est adressé sans frais d’expédition via transporteur en Belgique et la poste (envoi ordinaire) en France. Attention : pas de chèque, uniquement virement national ou international vers notre compte bancaire en Belgique. La facture est jointe à l’envoi.  

    Patrick Loodts & Isabelle Masson-Loodts, La Grande Guerre des Soignants (Médecins, infirmières et brancardiers en 1914-1918), 576 pages format A5, préface du directeur général du Musée Royal de l'Armée, Dominique Hanson, nombreux documents photographiques inédits ou rarissimes, 32 € TTC - ISBN 2-930418-40-0

  • La Grande Guerre des Soignants

    Une nouveauté dans la collection Arès...

    grandeguerre pour webEn cette fin janvier 2009, la collection Arès (dédiée à la mémoire des temps de guerre) s’enrichit d’un nouveau titre, La Grande Guerre des Soignants. Cet ouvrage de 576 pages au format A5, abondamment illustré de documents photographiques souvent inédits, évoque de manière fouillée et originale la vie des médecins, des infirmières et des brancardiers impliqués dans le conflit mondial de 1914-1918.

    Le Docteur Patrick Loodts fut médecin militaire avant de se consacrer à la médecine du travail. C’est aussi un passionné d’histoire, d’histoire médicale et d’histoire militaire. Le site Web qu’il a créé voici plusieurs années pour partager le fruit de ses recherches, ainsi que les nombreuses conférences qu’il a données sur le thème lui ont assuré une notoriété évidente auprès des passionnés de la guerre 14-18.

    La complicité de sa fille Isabelle lui a permis de répondre à la sollicitation de Memogrames. L’ouvrage qui paraît est assurément une contribution essentielle et originale à la connaissance de la vie dans les tranchées et à l’arrière du front de ce qu’on qualifia pompeusement de « Grande Guerre »…

    Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le directeur général du Musée Royal de l’Armée et d’Histoire militaire, Dominique Hanson, initialement réticent face au travail d’un non historien, a accepté de préfacer l’ouvrage.

    Le livre est disponible auprès de toute bonne librairie, tant en Belgique (diffusé par Memogrames) qu'en France (diffusé via Soleils Diffusion et Distribution). Il est vendu au prix de 32 €. Pour aider votre libraire à le commander, précisez-lui le code ISBN : 2930418-40.

     

  • Médecins, infirmières et brancardiers en 1914-1918

    De longue date, le Docteur Patrick LOODTS s’est intéressé à l’action des médecins, des brancardiers et des infirmières durant le premier conflit mondial, de 1914 à 1918. Il a régulièrement donné des conférences sur le sujet et mis en ligne nombre d’articles passionnants sur son website. Memogrames lui a proposé d’aller plus loin, en consignant cette extraordinaire épopée médicale en temps de guerre dans un livre.

    cover Grande Guerre des soignants

       L’ouvrage, au format A5, rédigé en partenariat avec sa fille, Isabelle Masson-Loodts, une journaliste indépendante, compte plus de 500 pages et réunit de nombreuses illustrations inédites ou pour le moins ignorées du grand public. Il sortira de presse début décembre. La Grande Guerre des Soignants sera le 3e titre de la collection Arès, dédiée à la mémoire des temps de guerre. Il sera aussi disponible en librairie et chez Cora et pourra constituer un excellent cadeau sous le sapin de Noël pour tous les passionnés de la Grande Guerre et/ou de l'histoire médicale.

       Avec plus de 9 millions de morts et de 23 millions de blessés, la « Grande Guerre » restera dans l’Histoire comme un de ses événements les plus meurtriers. Si le premier conflit mondial se termina en 1918 sur un bilan humain désastreux, c’est qu’à la violence des combats s’ajouta l’usage de nouvelles armes : les gaz et obus furent à l’origine de nombreux morts mais aussi de graves séquelles physiques et de profonds traumatismes psychologiques…Au début de la guerre, les services de santé de l’armée belge se révélèrent insuffisamment préparés à l’afflux des blessés provoqué par cette guerre que l’on comparera volontiers à une boucherie. Pour venir en aide aux gazés, gueules cassées, et autres traumatisés de guerre, des hommes et des femmes retroussèrent leurs manches : des instituteurs deviendront brancardiers, des épouses et des mères se feront infirmières, des curés et des sœurs ne se contentèrent plus de prier pour les hommes mais travailleront à soigner leurs corps mutilés…

       La Médecine connut durant cette période de nombreux progrès, tant techniques que dans l’organisation des services de santé sur le front ou dans la formation des infirmières.  Les femmes, en particulier, jouèrent un rôle capital dans cette évolution, et gagnèrent par là même les premiers pas d’une autonomie et d’une liberté qui ne cessera plus de grandir ensuite. Les noms de l’infirmière Edith Cavell ou d’Elisabeth de Belgique, la Reine-Infirmière, s’inscrivent en bonne place dans la mémoire collective, auprès de ceux du Docteur Depage, fondateur de l’Hôpital de l’Océan, ou du britannique Docteur Chavasse, dont le courage fut récompensé d’une double Victoria Cross…D’autres noms, nombreux, ont sombré dans l’oubli : le propos de cet ouvrage est de les remettre en lumière. Au travers de cette recherche sur les médecins, infirmiers et brancardiers de la première guerre mondiale, la petite histoire, celle des hommes et des femmes, de leurs familles, de leurs amours, de leurs idéaux et souffrances, rejoint la grande Histoire, celle de l’Humanité, de ses folies, violences et vicissitudes, mais aussi de son courage et de son formidable potentiel à se mobiliser pour soigner et apaiser les souffrances.