Voltaire

personnalites juives

  • Télé Bruxelles lui consacre un reportage…

    Woitchik - télébruxelles

    MAURICE WOITCHIK :

    LE PÈRE DU METRO BRUXELLOIS…

    C’est sous terre, dans le cadre de la station de métro Bourse, que Télé Bruxelles a rencontré Maurice Woitchik, auteur du récit autobiographique Du Transsibérien au métro bruxellois, récemment paru chez Memogrames. Quoi de plus normal que ce rendez-vous souterrain quand on sait que Maurice Woitchik a passé dix ans à la construction de la Jonction Nord Midi, puis, après un intermède de 5 ans dans une firme belgo britannique de constructions métalliques, a fait carrière à la STIB de 1965 à 1988, à la tête du Service des Etudes spéciales, où il pilota la construction du pré métro, puis du métro.

    Surnommé affectueusement « le père du métro » par ceux de la STIB, Maurice WOITCHIK a aussi un parcours de vie extraordinaire et mouvementé. Né dans une famille juive de Vilnius en 1924, dans une Lituanie alors polonaise, il sera, suite à l’annexion de la Lituanie par l’URSS, citoyen soviétique le temps de la Seconde Guerre mondiale, fuyant l’envahisseur nazi et se retrouvant à travailler, avec son père et son oncle, dans une usine de construction de tanks, en Sibérie, après avoir cueilli le coton en Ouzbékistan… Ensuite, à Moscou, il mène à bien ses trois premières années d’ingénieur, échappant ainsi à la mobilisation. À la libération, il regagne le territoire polonais, puis la Belgique, où un oncle paternel s’est installé dans l’entre-deux-guerres et possède une usine de cartonnage à Laeken. Maurice Woitchik s’inscrit alors à l’ULB, qui valide ses 3 années d’université à Moscou et l’admet en 2e licence. Il suit les cours sans encore connaître le français, qu’il apprend avec une Russe blanche… Il recommence son année et la réussit brillamment…  Ensuite, débute sa carrière « underground »…  Aujourd’hui, malgré ses 84 ans, Maurice Woitchik reste actif : livre de souvenirs, contacts réguliers avec ses successeurs à la STIB, vice-présidence du Musée juif de Belgique, … Bref, une vie toujours bien remplie !

    Métro cover blogSon livre évoque ses origines, la vie quotidienne de la communauté juive de Vilnius, l’antisémitisme, puis les événements historiques qui bouleversent sa vie : les échos de la répression antijuive menée par les Nazis en Allemagne, le pacte germano-soviétique, l’annexion de la Lituanie, puis son invasion par les Allemands, la fuite toujours plus à l’Est,  la condition des Juifs en URSS durant la guerre, … L’ouvrage décrit aussi par le détail la construction du métro de Bruxelles, l’action des décideurs politiques, l’intégration de l’art dans les stations de métro… L’ouvrage de 176 pages au format A5 est vendu au prix de 18 €. Il est disponible en librairie, ainsi qu'au Musée juif de Belgique . Il peut être commandé auprès de votre libraire habituel (distribution en Belgique par Memogrames et en France par Soleils Diffusion).

    Pour visionner le reportage de TéléBruxelles, cliquez sur la photo de Maurice Woitchik dans le métro ou sur la couverture du livre, ci-dessus.